Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Premier Belharra _ 16/12/2015

15 décembre 2015

alex-zirke-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-antoine-justes-we-creative

Belharra est une vague hors gabarit, qui se forme uniquement lors de grosses tempêtes hivernales, au large de la corniche de Saint-Jean-de-Luz. Traquée par les amateurs de surf de grosses vagues, chaque session sur ce spot est unique et très dépendant des conditions météorologiques.

Ce jour-là, Antoine & Guillaume ont fait 1 heure de bateau depuis le port de Bayonne (situé plus au nord) pour rejoindre le large de Saint-Jean-de-Luz. Sans être pour autant sûrs que la vague fonctionne, mais il fallait aller sur place pour voir ce qu’il allait se passer. Arrivés sur place, ils croisent certains très bons surfeurs / chasseurs de grosses vagues, c’est donc plutôt bon signe ! Ils choisissent de rester à l’écart de la zone de déferlement de la vague afin de pouvoir rester en statique avec le bateau et de composer comme ils le souhaitent leurs images. Antoine monte un 70-200 mm f/2.8 afin de privilégier les plans larges, Guillaume mise tout sur son fidèle 300 mm f/2,8.

antonin-de-soultrait-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
alex-zirke-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
ambiance-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
ambiance-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
ambiance-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-antoine-justes-we-creative

Les séries de vagues commencent à s’enchaîner et à grossir progressivement pour atteindre dans les 10 mètres, un vrai Belharra comme ils l’espéraient. Les conditions sont parfaites et la marée montante facilite les vagues à la rame. Pour une première fois sur ce spot, ils testent des angles nouveaux afin de composer avec le premier plan pour Antoine, ou avec la montagne du Jaizkibel, en écrasant les plans au 300 mm pour Guillaume. Au final, ils ont passé 4 heures sur le bateau, déplacant leur embarcation aux grès de leurs envies de photos, en sachant qu’ils étaient quasiment les seuls ce jour-là à pouvoir faire des images depuis un bateau. Antonin de Soultrait, fatigué après avoir lutté contre le courant et le froid, vient se reposer quelques minutes sur le pont, l’occasion de discuter avec lui du placement des surfeurs et ainsi affiner leurs images. Ce type d’images est aussi un travail d’équipes entre les surfeurs et les photographes !

stephane-iralour-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-antoine-justes-we-creative
alex-zirke-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
stephane-iralour-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
mathieu-crepel-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-antoine-justes-we-creative
ambiance-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
line-up-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-guillaume-arrieta-we-creative
alex-zirke-belharra-saint-jean-de-luz-france-xxl-antoine-justes-we-creative

Une fois la session terminée, ils doivent affronter les grosses vagues à l’entrée du port de Bayonne en restant loin des digues pour regagner la berge. Il faut décharger le matériel, et foncer vider les cartes mémoires. Leurs images feront plusieurs doubles pages dans des magazines spécialisés français et internationaux, et seront publiées et partagées sur de nombreux sites internet. Mais leur plus grande fierté est d’avoir pu donner une dimension nouvelle à cette vague de Belharra en proposant des images originales.

, , ,

Leave a comment

Your email address will not be published.Field is required

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>